bandeau de la mpt


Salle exposition MPT

ESPACE EXPOSITIONS    2017-2018

pour accéder aux anciennes expositions cliquez sur le lien planning des expositions en bas de cette page

Exposition Sculptures    Claire   MONTOYA

titre
titre
titre
titre
titre
du 9 au 27 janvier 2018

Claire   MONTOYA

La sculpture de verre

Travaillant dans l'abstraction, Claire Montoya joue avec les formes et la palette posée en Un graphisme porteur d'énergie vitale. Si la nature est son inspiratrice, elle la plie à sa vision plastique, ainsi dans certaines œuvres il semble que l'on survole d'un avion, paysages, cours d'eau ou parois rocheuses auxquels la couleur donne des effets de profondeur ou de relief; on perçoit aussi le minéral dans certaines compositions. Pour ce travail minutieux, exigeant, d’une parfaite originalité, elle ne se laisse guider que par son instinct créatif, le verre irradie les rouges, jaunes, bleus, noirs, blancs qui animent ces espaces et engendrent la beauté. Nicole Lamothe

Exposition Peintures    Yao   ADEKPLOVI

titre
titre
titre
titre
titre

  PLANNING DES EXPOSITIONS CONVENTION D'EXPOSITION CONTACT

Yao   ADEKPLOVI

Peintures

Peintre Plasticien, je pratique la sculpture, mais la peinture est mon droit à la parole.

J'ai su, mais je ne sais plus ce que je peins. Je peins pour me souvenir de ce que j'ai vu. J'ai vu la solitude. Mais je n'ai pas de belles phrases. Ma peinture met les mots juste là où les mots me manquent.

De mon regard d'enfant j'ai souvent été surpris par le comportement de l'individu dans la société moderne. Cette dernière a rendu l'Homme stressé, égoïste, individualiste, et surtout isolé. C'est la solitude. Au tour de moi, dans les rues, sur les quais des gares, dans les familles, partout, j'ai vu la solitude. J'ai peint la solitude. Les relations sont distantes et Internet remplace l'Autre. On dirait que nous l'aimons notre solitude. Ce triste constat a motivé ma démarche plastique. J'ai traité " la solitude". Plastiquement le sujet est d’une grande richesse dans toutes ses expressions, et toutes les techniques s'y prêtent. J'ai dessiné peint et modelé en terre l'Homme dans son milieu artificiel. Aussi triste qu'il soit, le sujet présente beaucoup de qualité pour ma créativité car je m'intéresse aux gens, et cette solitude donne une autre dimension à mon travail.

Chaque personne à un moment donné peut devenir mon modèle. Je ne reproduis pas. Je revisite mes souvenirs pour créer une mise en scène. Je pars de silhouettes de personnes observées. J'invente pour compléter, et je crée le décor. Il m'arrive aussi de procéder à l'envers. Dans les deux cas je fais appel à mes souvenirs du moment exprimé.
Le personnage l'espace et le temps s'interrogent. Qu'est-ce qui est plus important? Le modèle n'est qu'une source d'inspiration. Chaque toile résulte de mes recherches comme une scène de théâtre. Ainsi l'éclairage est très important. Je joue avec le clair obscure, ce que j'aime beaucoup chez Georges de la Tour. Je crée une source de lumière artificielle afin d'augmenter le contraste sur la toile. Sachant que le noir et le blanc ne sont pas des couleurs, je compose toute une gamme de couleurs provenant d'une palette limitée aux couleurs primaires.

Je ne revendique rien. Mon travail n'est pas un jugement. C'est juste un constat Ma peinture est le support sur lequel je me retrouve tout comme chacun devant son miroir.